L’histoire digitale

oasis

Dans un précédent article, je vous parlais d’Oasis et de sa formidable social stratégie. Pour y parvenir, la marque raconte des histoires avec l’ensemble des personnages qu’elle a créé dans le but de séduire et fédérer sa communauté.

 
Mais pour mettre en place cette stratégie, Oasis a dû se munir d’une charte sémantique puissante : parce que sans ces calembours qui nous font sourire, son succès ne serait pas si important. Et oui, lorsqu’on communique via des outils « classiques » ou via du digital, le choix des mots et la construction du discours sont primordiaux !

 
Comme l’a dit Jeanne Bordeau (Entreprise et Marque – Les nouveaux codes du langage) : « La charte sémantique est au langage de l’entreprise ce que le code de la route est à la conduite : un code commun qui permet à chacun de s’exprimer ou de se déplacer en respectant des principes partagés… sans risque d’accident ». Ah, le poids des mots…

 
Dans le cas d’Oasis, les fans ont eux même adopté ce langage en publiant sur la page Facebook de la marque des choses du genre « J’aimerai tant que Chantal Goyave refasse un spectacle ». À presque toutes les publications, les internautes publient leurs avis en utilisant le langage initié par la marque et les Community Manager d’Oasis réagissent en conséquence.

 
Mais qui dit Community Management dit aussi e-reputation et surveillance. Cette veille va permettre de récolter des indices quant aux mots/expressions employés et de détecter la tonalité du discours voir même d’anticiper des crises. Les internautes parlent-ils de ma marque de façon positive, négative, neutre ? Comment développer mon image de marque en ligne et comment maximiser le nombre de prises de parole positive à mon égard ?
Le monitoring et le community management sont un moyen de répondre à ces questions mais surtout permettent de rester vigilants par rapport aux prises de parole des internautes et d’intervenir rapidement si nécessaire.

 
Aujourd’hui, la plupart des individus sont connectés, il est donc important de ne pas négliger son e-reputation et de bien travailler sa stratégie online. Si on réfléchit bien, l’internaute est aussi le consommateur et c’est lui qui permet à votre entreprise de se développer non ?
 
Chez Make Sense, nous aimons les mots, nous jouons avec et leur donnons du sens, et en plus, on en connaît un rayon en matière de digital, alors n’hésitez pas à nous contacter.